( 4 avril, 2010 )

o réalité douloureuse/poemes

triste391398fh3.jpg

défois je ferme les yeux ; le silence ; j’ imagine et tout est merveilleux .
l’ océan ,les vagues turquoises incrusteés de fils d’ or ; me berçe ; me calme ; m’ endors .

par moment j’ entends les dauphins ; ils m’ enlèvent parmis les flots lointains .

un bateau passe ; les mouettes survolent ;
une légère brise me fait oublieé ma personne ;

libéreé je respire enfin plus de chaines à mes mains .

je vois le ciel les nuages le soleil .

il m’ apparait sous ses reflets vermeils .

je regarde droit devant ;il n’ y a rien ; rien que le néant .

le calme de la vie dévie son chemin.

on ne peut pas prévoir ce qui se passera demain .
le coeur aux vagues à l’ ame ; je quitte les voiles ; j’ ouvres les paupières et me réveilles ;

oooo monde  réel !

mag

1 Commentaire à “ o réalité douloureuse/poemes ” »

  1. Georges dit :

    Merci….. cela est bien vrai

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|